Your local gas generation partner

Menu

L’HÉLIUM A ÉTÉ AJOUTÉ À LA LISTE DES MATIÈRES PREMIÈRES CRITIQUES DE L’UE

La liste des matières premières critiques de l’UE a été mise à jour avec l’ajout de neuf nouvelles matières. L’hélium est l’une des neuf nouvelles matières ayant été ajoutées à la liste en raison des inquiétudes suscitées par son approvisionnement.

Pénurie d’hélium

Ces dernières années, les pénuries dans l’approvisionnement en hélium sont devenues inquiétantes.

Les matières qui figurent sur la liste des matières premières critiques sont considérées comme critiques pour l’UE, car elles présentent un risque élevé de pénurie, et toute pénurie pourrait avoir un impact significatif sur l’économie.

Il n’est pas surprenant que l’hélium figure maintenant sur la liste, l’approvisionnement en hélium ayant été instable ces dernières années. Le dernier maillon faible de la chaîne d’approvisionnement en hélium est la situation géopolitique impliquant le Qatar, deuxième plus grand fournisseur mondial d’hélium. Plus tôt cette année, l’Arabie saoudite, les Émirats arabes unis, l’Égypte et Bahreïn ont rompu leurs relations diplomatiques et de transport avec le Qatar, entraînant des problèmes d’approvisionnement en hélium, le Qatar ayant été dans l’impossibilité d’utiliser ses voies habituelles pour exporter le gaz.

L’ajout de l’hélium à la liste des matières premières critiques de l’UE va certainement inquiéter les utilisateurs de ce gaz, dont beaucoup ont déjà subi plusieurs hausses de prix ces dernières années. Par exemple, les clients de Praxair, l’un des plus importants fournisseurs de gaz hélium en Amérique du Nord, ont connu trois hausses de prix significatives, comprises entre 10 et 20 % à chaque fois, sur une période de 12 mois, entre janvier 2016 et janvier 2017. On peut donc raisonnablement s’attendre à ce que toute nouvelle pénurie d’approvisionnement entraîne de nouvelles hausses de prix.

La bonne nouvelle pour les laboratoires utilisant de l’hélium pour la chromatographie en phase gazeuse est qu’il existe une meilleure alternative : l’hydrogène. En termes de gaz vecteur GC, l’hydrogène offre aux laboratoires un niveau de sensibilité équivalent à celui de l’hélium, mais permet une vitesse d’analyse plus rapide, entraînant une amélioration globale du flux de travail. Contrairement à l’hélium, une ressource limitée qui s’évapore dans l’atmosphère durant son utilisation, l’hydrogène est une ressource durable qui peut être générée à la demande via un générateur de gaz. Le passage de l’approvisionnement en hélium en bouteille à un générateur d’hydrogène assure non seulement une alimentation ininterrompue de gaz vecteur GC, mais apporte également de nombreux avantages en termes de sécurité et de gain de temps aux laboratoires qui n’ont plus à surveiller, changer et transporter des bouteilles de gaz lourdes et encombrantes.

Pour en savoir plus sur le passage de l’hélium à l’hydrogène    

L’hélium n’est pas la seule matière ayant été ajoutée à la liste mise à jour. La baryte, le bismuth, le hafnium, l’hélium, le caoutchouc naturel, le phosphore, le scandium, le tantale et le vanadium ont tous été ajoutés à la liste cette année, portant le nombre total de matières premières critiques de l’UE à 27. Pour en savoir plus sur la liste et les matières qui y sont incluses, visitez le site internet de la Commission européenne.

Vous avez aimé cet article ? Vous pourriez aussi aimer :

GC Research présente les avantages du H2 sur l’hélium

Avantages des générateurs de gaz sur les bouteilles de gaz

Augmentez l’efficacité de vos analyses GC avec un générateur de gaz Precision

Le Qatar cesse sa production d’hélium

Sources

Gasworld

Commission européenne

To Top
Close